Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Protégé : # – La nouvelle équipe municipale vous sourit !!!

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

.
 

Protégé : #F- Eveil musical à Nogent

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

.
 

Protégé : #E-La classe de flûte de Nogent-sur-Marne

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

.
 

#H- Jeudi 17 Mars 2016

Deuxième journée du stage MAO ,travail consacré sur la création d’un blog .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_assist%C3%A9e_par_ordinateurAfficher l'image d'origine

 

 

 » La musique assistée par ordinateur (MAO) regroupe l’ensemble des utilisations de l’informatique comme outil associé à la chaîne de création musicale depuis la composition musicale jusqu’à la diffusion des œuvres, en passant par la formation pédagogique au solfège ou aux instruments.

La MAO fait son apparition auprès d’un public élargi dans les années 1970, lorsque les premières idées de synthétiseur associées à l’ordinateur voient le jour (Synclavier et Fairlight). Elle se démocratise dans les années 1980 grâce à la généralisation de la micro-informatique (ex. Commodore 64, Apple II et surtout Atari ST, premier ordinateur personnel, avec le CX5M de Yamaha, à intégrer une interface MIDI). Aujourd’hui tous les ordinateurs sont livrés avec une carte son et permettent donc potentiellement de composer, traiter, modifier le son ; des interfaces évoluées sont apparues (USB, Firewire, MLAN (en)…) qui permettent de communiquer avec tout type d’instruments ou appareils audio et de les piloter. L’augmentation constante de la puissance des ordinateurs favorise l’arrivée de logiciels offrant toujours plus de fonctionnalités, et dans le même temps apparaissent des logiciels libres ou gratuits qui répondent aux besoins les plus courants.

Internet participe également au développement de la MAO par l’intermédiaire, par exemple, des sites qui proposent des formations musicales à distance, mettent à disposition des échantillons sonores ou diffusent sous forme électronique des partitions de musique tombée dans le domaine public, ainsi que grâce à tous les forums spécialisés sur la musique. »

.
 

#I- « Aime la FM… »

Aime la FM car la Formation Musicale, c’est d’la balle !

jouer-avec-les-pieds

Au sujet de l’enseignement de la FM, Benoît Menut écrit :

Un ressenti profond, mué en véritable conviction m’a enseigné, au fil des années que seule la pratique musicale, qu’elle soit instrumentale, vocale ou écrite (dans le cadre indispensable et essentiel du développement de l’oreille intérieure) permet à l’élève de matérialiser les données, de les faire s’associer à un geste, à un ressenti physique, en somme, à une empreinte. Mais, si le rôle de la voix est reconnu en cours de solfège (et encore pourrait-il sans doute être développé), celui de l’instrument semble encore aujourd’hui paraître obscur ou inutile à certains.
Pourtant, quand un élève s’inscrit dans un conservatoire, il vient pour pratiquer un instrument, parfois pour jouer en ensemble ou chanter dans un chœur… mais rarement pour «l’unique solfège». Nous pouvons donc le comprendre quand, obligé parfois à se gaver de notions théoriques, de dictées sans lien musical et d’exercices rythmiques (dont les contenus, véritables agglomérats d’idiomes rythmiques, ne se retrouvent pas dans ses morceaux instrumentaux), il en vient à délaisser un enseignement si déconnecté de sa pratique musicale personnelle, de son envie de faire de la musique (…).

tiré d’un article publié le 7 mars 2012 sur le blog : http://cordesetames.com/2012/03/07/le-cours-de-formation-musicale 

Image de prévisualisation YouTube
.
 

#D-Un film à voir!

Un documentaires sur les plus grands pianistes du XXème siècle:

Image de prévisualisation YouTube

 

Quelques informations supplémentaires:

http://www.imdb.com/title/tt2376902/

 

Pour Gilles:

Pour ajouter un lien qui sera ouvert dans une nouvelle fenêtre, passer en mode texte (sur la droite) et ajouter l’élément souligné dans la capture d’écran après les 2èmes guillemets du lien.

 

ajouter un lien nouvelle fenetre

 

 

.
 

#G Chanson

georgius_chansophone

 

 

Mais le cri-cri savait nager, il remonta sur une branche et se remit à chanter « Cricri, Cricri!  »
Mais la bergère l’avait vu , elle coupa la branche et le Cri-cri tomba  dans l’eau « Plouf! »

 

Georgius,

Nom de scène de Georges Auguste Charles Guibourg, est un chanteur français, chansonnier, comédien et écrivain, né le 3 juin 1891 à Mantes-la-Ville (Seine-et-Oise), mort le 8 janvier 1970 dans le 14e arrondissement de Paris.

Artiste touche-à-tout, auteur de nombreuses chansons à succès, il fut un véritable phénomène du music-hall pendant l’entre-deux-guerres, mais interdit de scène pour Collaboration sous l’Occupation, il devint après-guerre scénariste et écrivain sous le pseudonyme de Jo Barnais.

( source Wikipédia)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgius

Reconversion en auteur de polars[modifier | modifier le code]

Pendant son interdiction de scène il entame une carrière d’auteur de romans policiers pour la Série noire sous le pseudonyme de Jo Barnais[4].

À la fin de son interdiction de scène en 1946 il crée au Casino Montparnasse une dernière revue sur le temps passé, dont Jane Aubert est aussi la vedette, et quitte définitivement la scène en 1951.

Il a écrit au cours de sa vie 1.500 chansons, 2.000 saynètes, de nombreux scénarios et une dizaine de romans policiers.

Georgius s’éteint le 8 janvier 1970 et est inhumé à Bazoches-sur-Guyonne.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

.
 

#A- Piano

!! Nous apprenons à faire un blog !!

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Piano

Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des instruments à cordes frappées.

Le nom de l’instrument provient d’une abréviation de piano-forte, nom de son ancêtre du xviiie siècle décrit précisément par son inventeur comme un « gravecembalo col piano e forte », un clavecin avec la possibilité de nuancer le son directement par la frappe des touches, ce qui jusque-là était pratiquement impossible avec les autres instruments à clavier et ainsi de jouer aussi bien piano, (doucement) que forte (fort). (De nos jours, en France, on réserve le nom de pianoforte aux instruments anciens, assez différents du piano moderne.) L’appellation « piano » courante en anglais et dans les langues latines hormis l’italien où il se nomme toujours pianoforte varie d’une langue européenne à l’autre. Dans l’ambitusdes langues germaniques on l’a d’abord appelé Hammerklavier (spécification inscrite par Beethoven en tête de sa sonate op. 106 : Grosse Sonate für das Hammerklavier c’est-à-dire « Grande sonate pour « clavier à marteaux » ») d’où est resté en usage l’abréviation Klavier toutefois différenciée du Flügel abréviation de l’ancien Hammerflügel (aile à marteaux) nommant le piano à queue, mais il en existe d’autres comme zongora en hongrois, ou encore en russe Фортепьяно (fortepiano -autre appellation italienne) pour le nom générique,рояль (« royal ») pour le piano à queue, пианино (pianino : petit piano en italien) pour le piano droit qu’on appelle aussi, de manière plus formelle, Вертикальное фортепьяно (piano vertical, comme en espagnol), etc.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des instruments à cordes frappées.

Le nom de l’instrument provient d’une abréviation de piano-forte, nom de son ancêtre du xviiie siècle décrit précisément par son inventeur comme un « gravecembalo col piano e forte », un clavecin avec la possibilité de nuancer le son directement par la frappe des touches, ce qui jusque-là était pratiquement impossible avec les autres instruments à clavier et ainsi de jouer aussi bien piano, (doucement) que forte (fort). (De nos jours, en France, on réserve le nom de pianoforte aux instruments anciens, assez différents du piano moderne.) L’appellation « piano » courante en anglais et dans les langues latines hormis l’italien où il se nomme toujours pianoforte varie d’une langue européenne à l’autre. Dans l’ambitusdes langues germaniques on l’a d’abord appelé Hammerklavier (spécification inscrite par Beethoven en tête de sa sonate op. 106 : Grosse Sonate für das Hammerklavier c’est-à-dire « Grande sonate pour « clavier à marteaux » ») d’où est resté en usage l’abréviation Klavier toutefois différenciée du Flügel abréviation de l’ancien Hammerflügel (aile à marteaux) nommant le piano à queue, mais il en existe d’autres comme zongora en hongrois, ou encore en russe Фортепьяно (fortepiano -autre appellation italienne) pour le nom générique,рояль (« royal ») pour le piano à queue, пианино (pianino : petit piano en italien) pour le piano droit qu’on appelle aussi, de manière plus formelle, Вертикальное фортепьяно (piano vertical, comme en espagnol), etc.

 

 

.
 

#c – « La liste de mes envies »

La-Liste-de-mes-envies

 

 

 

retrouvez l’adaptation théâtrale du célèbre ouvrage de G.delacourt!

La Liste de mes envies a fait l’objet d’une adaptation au théâtre jouée par Mikaël Chirinian, mise en scène par Anne Bouvier et produite par Salomé Lelouch, jouée de janvier à mai 2013 au Ciné 13 Théâtre. Puis reprise en Avignon au Off et à nouveau au Ciné 13 Théâtre de septembre 2014 jusqu’au 12 janvier 2015. Cette adaptation vaut à Mikaël Chirinian une nomination aux Molières 20144 dans la catégorie « Seul en scène » (source Wikipédia)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_Delacourt

Image de prévisualisation YouTube
.
 

#J – Fabrice – La musique électroacoustique

#J - Fabrice - La musique électroacoustiqueImage elctro

 

 

La-Liste-de-mes-envies

 

 

 

 

La musique électroacoustique est diffusée sur un réseau de haut-parleurs.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

(source wikipedia)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_%C3%A9lectroacoustique

La définition de la musique électroacoustique a toujours suscité de nombreux débats. Toutefois, quatre définitions sont souvent défendues :

  • le terme musique électroacoustique désigne tout type de musique dans laquelle l’électricité a un rôle autre que la simple utilisation du microphone ou de l’amplification pour la production de cette musique (Leigh Landy)
  • tout ce qui utilise la conversion d’un signal acoustique en signal électrique et vice versa ;
  • musique utilisant la technologie pour enregistrer, produire, créer, manipuler et diffuser le son ;
  • toutes les activités utilisant l’électricité pour produire, manipuler, diffuser et étudier le son (ce que l’on nomme ‘Electroacoustics’ dans les pays anglo-saxons).
.
 
123

FIMOPYL |
Vanderheyden |
Chris |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Madma'
| Coursdephilosophiedelartl2
| Mon ecrins cache des couleurs